Commandez rapidement par nom ou référence catalogue !

Nos rubriques

Les engrais

 (0)    0

 Classé dans : Conseils pour le jardin et le potager

Pour atteindre une production normale en culture potagère, la condition indispensable est de restituer au sol à cultiver l’ensemble des éléments qui lui sont enlevés par les récoltes. Notamment l’azote, l’acide phosphorique, la potasse et quelques fois la chaux. Cette restitution s’opère au moyen de substances appelées engrais.

Entre la fin février et la fin mai les plantes vont pousser et se développer avec vigueur. C’est pendant cette période qu’il faudra les nourrir avec des engrais.

Ceux-ci se classent en deux grandes familles : les engrais organiques d’origine végétale ou animale et les engrais d’origine minérale. Les premiers apportent au sol une certaine quantité d’humus : ce sont les déchets de laine, de plumes, les tourteaux, les poudrettes, les guanos, le sang desséché, la corne torréfiée, les viandes desséchées. Les engrais minéraux se classent en trois catégories selon l’élément fertilisant qu’ils contiennent : les engrais azotés (symbole N), les engrais phosphatés (symbole P) et les engrais potassiques (symbole K).

-          Les engrais azotés sont ceux qui ont l’action la plus nette sur le développement des tiges et des feuilles. En excès ils nuisent à la fructification et provoquent la coulure des fleurs.

-          Les engrais phosphatés favorisent la vigueur des semis au démarrage et stimule le développement du système racinaire

-          Les engrais potassiques : agissent notamment sur la photosynthèse et la circulation de la sève, favorisant le rendement, la maturation et la qualité des produits.

Aujourd’hui plus rares les engrais simples ne contenant que l’un des trois éléments de base (azote, phosphore, potasse) ont été fil du temps remplacés par des mélanges appelés engrais ternaires ou par des associations chimiques appelés engrais complexes.

Les quantités et la nature des engrais à appliquer varient en fonction de plantes cultivées, l’état du sol et la dose de fumier préalablement incorporée.

Les engrais seront d’autant plus efficaces si le sol est bien vivant et apte à les restituer aux racines des plantes. Un sol n’est bien vivant que s’il est riche en humus. Les produits à base de fumiers granulés ou poudreux, la tourbe, les terreaux, les composts ont un effet cumulatif favorable à l’enrichissement en humus. La meilleure période pour leur mise en place étant plutôt à l’automne. Les engrais sont par contre plus efficaces au printemps et donneront satisfaction sur des plantes bien arrosées et bien ensoleillées.

 (0)    0

  Conseils pour le jardin et le potager

Les commentaires sont fermé pour ce post