Nématodes contre carpocapse (Pack prépayé)

Nématodes contre carpocapse (Pack prépayé)

29.90 €
Produit non vendu dans les DOM TOM
onPrêt à partir
Réf : 118.0680.Cotation transport55 g

Voir la description complète du produit

Avec ce produit Magellan vous conseille:

Piège à Carpocapse des FruitsFilet de Protection contre Carpocapse 5,2x5m

Description

Nématodes contre la Carpocapse des Pommes, Poires, Noix

Nemasys® sont des vers microscopiques (êtres vivants) qui protègent les pommiers, poiriers et noyers des attaques de carpocapses.

Application facile par simple arrosage : mélangez les nématodes dans 10L d'eau à 20°C, puis arroser ou pulvériser les végétaux infestés.
Dosage : 30 millions de nématodes pour 8 arbres, à n'utiliser qu'une seule fois en saison et à renouveler uniquement si nécessaire.
Période d'utilisation : de juin à octobre.

Pack livré avec un guide pratique sur les insectes auxiliaires.
Ne présentent aucun inconvénient pour les enfants, les animaux domestiques, la faune ou la flore.
Pack de 30 millions de nématodes.


Pour commander vos insectes et nématodes, rien de plus simple !
1. Commandez ce pack prépayé.
2. Une fois réceptionné, remplissez le bon de commande situé au dos de ce pack, affranchissez-le au tarif en vigueur et envoyé-le à l'adresse indiquée OU validez-le à l'aide du code inscrit par Internet.
3. Vous recevrez vos insectes et/ou nématodes directement chez vous dans un délai d'une semaine (dans le cas d'une demande de livraison en saison).


Chaque parasite a un ou plusieurs ennemi(s) naturel(s) : les prédateurs ou insectes auxiliaires, c'est une règle de la nature. Ces prédateurs sont totalement inoffensifs pour nous et les animaux domestiques. Introduisons ces auxiliaires dans la culture dès l'apparition de parasites - dès le début, c'est très important -, ceux-ci seront alors pourchassés et détruits par l'insecte auxiliaire. C'est la lutte biologique.

Mais il y a plusieurs règles simples, de bon sens, à respecter ! Il ne faut pas attendre d'être envahi massivement de parasites pour apporter des insectes auxiliaires. Il est alors trop tard et il est préférable d'utiliser un insecticide naturel à base de pyrèthre pour assainir la situation, vous pourrez ensuite apporter les insectes auxiliaires qui continueront le travail (il faut attendre 2 jours après le traitement). Mais il ne faut pas apporter ces auxiliaires trop tôt en saison car alors ceux-ci meurent de faim s'il n'y a pas encore de parasites !

Dès réception, déposer les insectes auxiliaires sur les végétaux près des parasites. Ils sont vivants et ils ont FAIM ! Ils ne se stockent pas comme un produit de traitement qu'on utilise quand on en a besoin. Déposer les auxiliaires le plus près possible des parasites.

Les fiches conseils

Puis-je lutter de façon biologique contre les nuisibles du jardin ?

Pour lutter écologiquement contre les insectes, vers et chenilles ou autres nuisibles de manière globale nous vous conseillons ces méthodes biologiques :- Méthode 1 : Les nématodes (vers microscopiques) contre les limaces, escargots, noctuelles, chenilles, taupins, charençon ... : ils se nourrissent d'insectes : c'est la lutte [...]Lire la suite

Qu'est ce que la lutte biologique ?

Chaque parasite a un ou plusieurs ennemis naturels : les prédateurs ou insectes auxiliaires, c'est une règle de la nature. Ces prédateurs sont totalement inoffensifs pour nous et les animaux domestiques. Introduisons ces auxiliaires dans la culture dès l'apparition de parasites - dès le début, c'est très important -, ceux-ci seront [...]Lire la suite

Comment faire pour traiter les pommiers et poiriers attaqués par le carpocapse des fruits ?

Nous commercialisons plusieurs articles contre le carpocapse des fruits. >Les nématodes: Livrables d'avril à fin août, ces vers vivants s'utilisent en traitement curatif léger, à raison de 0,5 million de nématodes/m². Il ne faut donc pas attendre d'être envahis pour les utiliser au jardin, sinon il faut au préalable avoir [...]Lire la suite

Comment lutter contre la courtilière (Taupe-grillon) ?

Si vous observez de petites galeries peu profondes qui sillonnent le sol, alors la responsable est désignée : c'est la courtilière ! En prévention,  travaillez le sol, en détruisant les galeries et les nids (des trous gros comme un œuf reliés aux galeries), cela perturbera le quotidien des courtilières, ce qui peut les inciter [...]Lire la suite